La paille et la poutre

Nous avons tous déjà rêvé d’un monde meilleur, d’un monde plus beau …

Mais parallèlement à cela, nous continuons de nous juger, de nous comparer, de vouloir imposer nos points de vue et même parfois de contraindre autrui à faire notre volonté. En agissant ainsi, nous alimentons les séparations, nous continuons à maudire autrui, mais pas seulement, nous nous maudissons aussi nous-même …

Si l’obscurité est présente dans le monde, elle est aussi présente en nous … Nous sommes tous coparticipants … Car l’intérieur = l’extérieur et inversement …

Alors que j’étais plus jeune, je me rappelais fréquemment cette citation : « Ne fait pas à autrui ce que tu n’aimerais pas que l’on te fasse » … Cette citation et ma réflexion me font aujourd’hui rebondir sur une des paraboles de Jésus :

Quand nous nous jugeons, nous nous comparons, nous imposons nos points de vue, et nous contraignons autrui à faire notre volonté, c’est notre orgueil qui s’exprime … cette orgueil présent en chacun de nous, nous rassure de façon temporaire … En nous exprimant de la sorte nous croyons nous protéger … Soit … Il s’agit d’une forme d’Amour, même si celui-ci est limité …

En réalité, en nous exprimant à travers le prisme de l’orgueil, nous renforçons notre carapace qui nous coupe de nous-même et des autres et nous nourrissons ainsi la séparation. Nous rejetons ainsi notre vulnérabilité qui est pourtant essentiel pour notre évolution individuelle et collective … Et pourtant c’est bien notre vulnérabilité qui nous permet de grandir en Force, Souplesse et Stabilité.

Ayons le courage de regarder ce qu’il se passe au fond de nous, dans l’obscurité de notre être … Que cherchons nous à protéger dans nos profondeurs, quelles sont les besoins que nous nourrissons à travers ce comportement de jugement, de comparaison, de contrainte ?

C’est en allant dans ses abysses, en alchimisant, en transformant la non-lumière en nous que la lumière pourra jaillir et être.

Transformons, alchimisons l’orgueil en nous et faisons naitre l’humilité, qui nous conduira sur le chemin de l’amour inconditionnel.

Nous sommes dans le monde de la matière, dans le monde de l’action. Si nous sommes là c’est bien pour transformer nos parts obscures en lumière.  

Nous ne sommes pas parfaits. Chacun avance avec son niveau de conscience, ses croyances, ses limitations à dépasser et ses moyens pour le faire, expérimentant et grandissant, chacun à son rythme. C’est pour cela que nous sommes là. La Terre est une école.

Qui sommes-nous pour juger, imposer et contraindre ? Et n’est-ce pas se couper l’herbe sous le pied de se comparer ?

Ne sommes-nous pas tous sur Le Chemin ?

Le fait de ne pas être d’accord est-il une bonne raison de ne pas aimer les autres ?

Jésus n’a-t-il pas dit ceci : « Vous avez entendu qu’il a été dit : ‘ tu dois aimer ton prochain et haïr ton ennemi. ‘ Cependant moi je vous dis : Continuez d’aimer vos ennemis et de prier pour ceux qui vous persécutent ; afin de vous montrer fils de votre Père qui est dans les cieux, puisqu’il fait lever son soleil sur les méchants et les bons et qu’il fait pleuvoir sur les justes et les injustes. Car si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense avez-vous ? Les collecteurs d’impôts aussi n’en font-ils pas autant ? Et si vous ne saluez que vos frères que faites-vous d’extraordinaire ? Les gens des nations aussi n’en font-ils pas autant ? Vous devez donc être parfaits comme votre Père céleste est parfait. » Matthieu 5 : 43-48

Pardonnons-nous nous-même, pardonnons-nous les uns les autres. Le Pardon est Amour Illimité, il est une bénédiction pour nous tous, qui nous permet de nous laver et de blanchir nos robes, de grandir, de renaitre et de continuer à œuvrer en-nous pour enlever les voiles obscures qui recouvrent l’étincelle de Lumière que nous sommes en vérité.  

Ne rejetons pas notre vulnérabilité en nous jugeant nous-même, en nous jugeant les uns les autres, et en nous comparant, car c’est ce qui nourrit nos conflits intérieurs et extérieurs. Accueillons notre vulnérabilité autrement que par le jugement et la comparaison.

Accueillons notre vulnérabilité en nous-même avec tendresse et douceur, par la simple présence et en reconnaissant cette part en nous. Echangeons à ce sujet avec nos proches, avec bienveillance. Apportons-nous les uns les autres de l’amour, de la tendresse et de la douceur, par la présence, l’écoute, l’étreinte, sans chercher à conseiller d’aucune manière …  

Gratitude Infini au Père de tous les pères EL ELYON YHWH pour son enseignement et à JESHUA CHRISTU qui est venu nous montrer la Voie qui nous conduira à la Vérité au-delà de toutes les vérités …

Mantra :

OM MANI PEME HUNG

EL HANNUN

Nolwenn.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s